<< retour

Stan

QUELQUE CHOSE EN NOUS DE DE VINCI

L’humour de l’art ponctué de poésie.
Stan part à la conquête de sa propre liberté et trace sa route.
Il est atypique, bizarre, danseur, diseur et incarne tout ce qui lui passe à l’esprit. Dans sa folie douce il comprend ce que ressentent la Joconde et les femmes enceintes. L’empathie chez lui n’est pas un vain mot, c’est une façon de vivre.
Ce qui bouillonnait en lui a trouvé sa place sur une scène de théâtre. Un des rares endroits où ce qui nous plombe peut devenir de l’or.

LE SAVIEZ-VOUS?

 

Stan a reçu plus de vingt prix dans divers festivals d’humour.
On a pu le voir également au cinéma et à la télévision dans Le débarcadère des anges de Brigitte Roüan, Chercher le garçon de Dorothée Sebbagh, Les Tuche d’Olivier Baroux, Parenthèse de Bernard Tanguy, No Limit produit par Luc Besson.
Au théâtre, on le retrouve notamment dans La mouette,Trois sœurs et La cerisaie d’Anton Tchekhov mis en scène par Christian Benedetti.

EXTRAITS DE PRESSE

 

Stan, un must de la rentrée.
Rares sont les humoristes capables de se couler avec une telle aisance dans la peau des personnages qu’ils incarnent. A la qualité d’interprétation se joint une maîtrise dans l’écriture.
LE PROGRES – N.B.

Comme si son imagination n’était pas suffisamment prolifique, le jeune prodige a puisé au coeur de toutes ces expériences pour enrichir la qualité d’un jeu frôlant déjà la perfection. En amoureux des mots et en parfait observateur du genre humain, il vous surprendra au point de vous embarquer dans un univers à la fois singulier et très proche de la réalité.
LE MENSUEL – Morgane Las Dit Peisson.

Il passe d’un univers à l’autre, avec une dextérité sublime, sa voix laisse voir selon le propos un enfant poète, un rappeur baudelairien, un gentil personnage, une oeuvre d’art que le temps ne laisse pas indemne. Ce jeune talent n’est pas près de se faire oublier.
Stan est un artiste complet qui s’émancipe sur scène de façon grandiose, toujours attentif et attentionné, il partage avec le public ses connaissances et son art, il est généreux et cela fait véritablement plaisir à voir. Bien plus qu’un seul en scène, il compose pour nous une palette infinie de culture, qui en ces temps difficile, rayonne sur la scène et nous touche au plus profond de notre être.
LA PROVENCE – Pierrick Lecomte.

BIOGRAPHIE

 

Stan, de son vrai nom Christophe Carotenuto, a été formé au Conservatoire National de Région d’art dramatique de Marseille par Christian Benedetti de 2001 à 2003.
A la fin de son cursus, il participe à un stage animé par Edward Bond puis met en scène Existence, de ce même auteur, et y interprète le rôle de x.
En 2008, il écrit un premier seul en scène, Stan n’est pas dupe.
En 2011 il assiste Christian Benedetti à la mise en scène de La mouette de Tchekhov puis en 2012 de celle d’Oncle Vania.
En 2013, il interprète Nino dans Bar de Spiro Scimone, co-mis en scène avec Jacques Nicolini.
On le retrouve également au cinéma et à la télévision dans Le débarcadère des anges de Brigitte Roüan, Chercher le garçon de Dorothée Sebbagh, Les Tuche d’Olivier Baroux, Parenthèse de Bernard Tanguy, No limit produit par Luc Besson…
En 2014, il présente son second seul en scène, Le monde est un théâtre, mis en scène par Guillaume Meurice.
Depuis 2014, il intègre le projet Tchekhov de Benedetti en tant qu’acteur en jouant les rôles de Tréplev dans La mouette, de Touzenbach dans Trois soeurs et de Iacha dans La Cerisaie.
En septembre 2015, il écrit Quelque chose en nous de De Vinci, son troisième seul en scène, dont il confie la mise en scène, la dramaturgie et la co-écriture à Elsa Granat.
Stan a reçu plus de vingt prix dans festivals d’humour pour ses seul en scène.
En 2017, il tourne dans le prochain film de Patricia Mazuy Paul Sanchez est revenu.

stan-affiche-2017-web - copie Site Internet du spectacle
Contact

Sabine Marsalla

s.marsalla@directoproductions.com

06 20 44 46 04